Moi et ma Pomme

Déboires d'un obsédé textuel

Archive for avril, 2011

Retour sur canapé

leave a comment

Mais quel grand vide, ces derniers jours. Le plat total, une absence de volonté rarement atteinte. Malgré quelques impératifs qui de par leur condition même d’impératifs m’empêchaient de les éviter, tout le reste des contraintes classiques a été balayé comme par un miracle Nilfisk. Pour une période de blocus, j’ai ouvert deux syllabus que je n’ai même pas lu en entier là où j’aurais normalement dû réaliser 15 synthèses minimum sur des cours que j’aurais déjà dû avoir synthétisés. Mais l’image de l’étudiant modèle qui bloque comme il faut ne fait qu’encourager mon découragement.

Bien sûr, j’ai tout plein d’excuses à ma paresse. Des heures remplies par des occupations sérieuses et utiles, utiles parce qu’elles ont servi d’autres individus d’apparence humaine. Sérieuses parce qu’elles étaient rémunérées. D’autres heures étaient libres et vacantes où j’aurais pu m’abreuver de savoir grandiose et pré-pensé. De la réflexion prémâchée sur lequel il peut être intéressant de réfléchir, mais qu’il est plutôt demandé d’emmagasiner. De la matière grise qui s’additionne jusqu’à former un tout vendable sur le marché du travail. J’avais ainsi à ma disposition du temps pour me préparer à être une unité certifiée capable ! Je n’y suis pas arrivée, et ce n’est pas les excuses bidonnes citées précédemment qui m’ont aidée.

Read the rest of this entry »

Written by gringoteq

avril 27th, 2011 at 10:25

Se mettre sur la gueule!

leave a comment

Il existe différentes méthodes pour bien se mettre sur la gueule. La première, c’est la faciale! Un classique pour tout les connaisseurs, il suffit d’une bite, d’une bouche et d’une gueule. C’est marrant, mais en général, les deux sont consentants. Du moins, le mec, dans le pire des cas.

Une autre méthode qui a déjà beaucoup fait ses preuves, c’est l’échange de propos dans un couple. Vous prenez un sujet bateau, genre la vasectomie du voisin. Elle est totalement contre ce frein à la reproduction de l’espèce humaine. Vous, vous trouvez que c’est une bonne chose que votre voisin ne se reproduise pas. Faudrait pas polluer, ça ferait du mal à vos prétentions écologistes. Pour rendre les choses un peu plus drôle, vous avez bu quelque litres de vins pendant l’après-midi, histoire que vos propos n’aient aucun sens. Vous vous énervez, vous êtes persuadés de détenir la sacro-sainte vérité indestructible.  Elle soutient mordicus que vous avez tort. Dans ce cas, en général, aucun des deux n’est consentant. Et c’est pour ça que vous vous énervez.

Le problème vient toujours de cette volonté de rétablir le BIEN. Chacun ayant bien sûr sa propre vision du bien. Tels des Jedi du commérage, chacun se sent obligé de donner sa vision pure et immaculé sur le sujet fâcheux. Alors pour une histoire qui n’a aucun rapport avec les deux protagonistes querelleurs, la vaisselle vole, les portes claques et les clopes s’allument. Ensuite, les sms s’échangent et les adversaires se retrouvent. Tout ceci se termine généralement avec de larges embrassades, des bisous dans le cou et des excuses des deux côtés. Ça c’est pour les couples normaux.

Certains couples parlent de pétrole. Ils prennent le thé dans des tentes en plein milieu de Paris, ils s’invitent dans leur jet privé et se serrent la main devant des photographes. Mais ensuite, lorsque ledit conjoint est mal vu par sa famille, son amant décide de lui imposer sa vision des choses. Ils ont alors tout loisir de se mettre sur la gueule. Mais ça termine rarement en bisous dans le cou.

Written by gringoteq

avril 25th, 2011 at 8:19