Moi et ma Pomme

Déboires d'un obsédé textuel

Archive for octobre, 2013

La conférence de l’anthropologue anarchiste David Graeber s’est très bien passée

leave a comment

graeber

J’écris ce texte pour deux raisons :

  1. C’est le matin, j’ai besoin d’exercer ma plume pour me réveiller avant de passer aux choses sérieuses (=ma liste de courses).
  2. Un pote m’a vivement/chaudement/fortement (mentionner la barre inutile) conseillé d’aller à la conférence de Graeber avant de s’enfuir vers un autre continent.

Graeber était invité à l’ULB pour parler de la dette souveraine et de son livre. J’avais déjà lu un article de Graeber qui m’avait poussé à creuser un peu plus sur le peye. La question d’annulation de la dette est une idée que perso, je trouve très intéressante. C’est une solution qui pourrait sortir des pays comme le Portugal et la Grèce d’une crise économique vertigineuse. Pour vous donner une idée, la Troïka (FMI-UE-BCE) a, dans sa grande générosité, prêté 78 Milliards d’€ aux portos. Je vois mal comment les fadistas pourront un jour rembourser ça.

Quand on est arrivé sur le campus, des bleus se faisaient insulter volontairement dans le but d’être les futurs rois du monde et de se faire des amis. Il exhalait d’eux un mélange de fierté misérable et d’odeur de vomi. Le menton plus haut que le front, nous les avons dépassés avec arrogance et dédain car nous, au moins, nous dirigions vers une rencontre instructive et utile à la planète.

Ce matin…

Mes notes ne m’apprennent pas grand-chose. Rien à voir avec le fait que j’avais bu quelques verres avant d’arriver, c’est juste que mon écriture est quasi-illisible. Sorte de hiéroglyphes délavées, mes gribouillis font écho à ces textes anciens auxquels l’auteur a fait référence.

Morceaux choisis :

-          Si Aristote vivait encore, il dirait sûrement que la crise de la dette transformera l’humanité en esclaves.

-          Quand le Botswana doit 10 millions de $ aux USA, il est endetté. Mais quand  les USA doivent 10 milliards de $ au Japon, ils possèdent le Japon.

-          La dette est une idée morale. Ne pas payer ses dettes est un acte totalement réprouvé dans toutes les traditions. Car la dette structure tous nos rapports sociaux et définit notre économie.

-          D’où vient le sens moral ? nous n’avons aucune certitude. Rien ne justifie la morale de la dette. C’est un paradoxe moral qui existe depuis des milliers d’années. 

-          Tous les textes religieux le font :

  • La morale, c’est payer sa dette.
  • La vie = on doit payer sa dette aux dieux qui nous l’ont accordés.
  • La mort permet de rembourser sa dette aux dieux.

-          La théorie des échanges est à l’opposé des théories rationnelles.

-          Le capitalisme est une mauvaise façon d’organiser le communisme.

-          Notre conception des droits est basée sur la propriété. (« La propriété, c’est le vol. » disait Proudhon.)

-          La dette est un mélange de maths et de violence.

En sortant, j’ai hésité à prendre son livre et ne pas le payer. J’aurais invoqué l’argument fallacieux que la dette n’existe pas et que nous ne devons pas être esclave d’un monde structuré autour de la notion de rétribution.

Après, on est passé devant de vieilles carpettes dégueulasses. Leurs yeux injectés de sang m’ont fait prendre conscience de leur ancienne condition d’être humain. Ces loques s’étaient endettés moralement à jouer les esclaves pour entrer dans un cercle. Dans ce troupeau, ils seront insultés et humiliés jusqu’au jour où, enfin, ils pourront insulter les autres.

Quelle bande de cons.

Written by gringoteq

octobre 4th, 2013 at 11:54